bandeau

CARNOT

BRUN

PAIN

Présentation des établissements

L’établissement est une maison d’enfants à caractère social (MECS).
L’établissement Carnot Brun Pain se compose de deux structures distinctes. L’effectif est de 37 enfants et adolescents venant principalement du secteur géographique où nous sommes implantés.

la MECS Brun Pain a une capacité d’accueil de 19 enfants.
la MECS Carnot peut accueillir 18 enfants.

Missions

Les missions s’articulent autour de la protection de l’enfance. A celles-ci viennent s’ajouter les orientations inscrites dans le schéma départemental qui préconise des réponses innovantes tendant à diminuer le nombre de places en internat et la durée des séjours mais aussi et surtout de créer les conditions nécessaires pour que les parents soient partie prenante dans les projets d’accueil des enfants placés.

L’établissement aura donc à décliner ces missions autour de 5 axes prioritaires à savoir :

-Accueillir l’enfant.
-Etre garant de la cohérence de l’histoire de l’enfant.
-Elaborer un projet d’accompagnement individualisé.
-Co éduquer l’enfant.
-Préparer le départ.

Accueillir l’enfant

L’établissement est un lieu d’accueil, de vie, de compréhension, de parole ; un lieu pour « grandir ». Le placement s’envisage comme une mise à distance des conflits et un relais visant à ce que chacun puisse être restauré dans son image et réinséré dans son histoire. L’objectif de l’établissement est d’aider l’enfant à se situer dans sa problématique familiale, à y trouver sa place et y cheminer avec ses parents tels qu’ils sont, en utilisant et en valorisant les potentialités et compétences de chacun.

Être garant de la cohérence et de l’histoire de l’enfant

Il est illusoire de vouloir aider un jeune en difficulté, voire en danger, en faisant fi de son milieu, de sa famille et de son environnement socio culturel. L’établissement Brun Pain – Carnot promeut dans son projet le respect de la globalité de la personne de l’enfant, le respect de ses droits et la prise en compte de son expression. Pour ce faire, les équipes éducatives aident l’enfant à donner sens à son histoire, en respectant la place des parents, tout en permettant à l’enfant de devenir Acteur.

Elaborer un projet d’accompagnement individualisé et co-éduquer l’enfant

Un projet d’accompagnement individualisé est co-construit à partir des attentes et des besoins de l’enfant et de ses parents dans le respect de la décision judiciaire

Le parent étant la première ressource de l’enfant, le projet d’accompagnement clarifie les champs d’intervention et les actions mises en place avec le parent, pour son enfant, en tenant compte des capacités, besoins et attentes de chacun. Cela concerne essentiellement les domaines de la santé, de la scolarité, de l’apparence physique de l’enfant (coiffure, habillement).

Préparer le départ

Nous faisons notre l’idée qu’il faille dès l’admission, préparer la sortie de l’établissement afin que le placement ne soit qu’un passage, le plus aidant possible, dans la vie de chaque individu et de sa famille.

Publics accueillis

Ces deux MECS accueillent des enfants en mixité de 4 à 12 ans. Nous avons fait le choix de ne pas poursuivre au-delà de cet âge la mixité, en ce sens :

• les adolescentes de 12 à 16 ans sont accueillies à Carnot,
• les adolescents de 12 à 16 ans sont accueillis à Brun – Pain.

Le public accueilli entre dans le champ de la protection de l’enfance
Les jeunes accompagnés par l’établissement le sont selon deux types spécifiques d’accueil relevant pour l’un du Code Civil relatif à l’assistance éducative, pour l’autre du Code de l’Action Sociale et des Familles.

Le juge des enfants confie généralement les enfants ou les jeunes en difficultés aux services de l’aide sociale à l’enfance. Il peut, si il le souhaite, confier directement le jeune à l’établissement en «garde directe» avec ou sans aide éducative en milieu ouvert.
L’établissement recevant en majorité des enfants du territoire Roubaix – Tourcoing, nous travaillons essentiellement avec les juges dont le ressort se situe sur ce territoire (les ressorts judiciaires et les directions territoriales n’obéissent pas à la même logique).